logo_enfer_buttes.jpg             beandeau_site_5.jpg             a_logo_trail_d2buttes.jpg  

Trail de L'Enfer des Buttes - Samedi 7 novembre 2020 - The Dark Side of the Trail !
                       Oserez vous défier les buttes de Nuit ligne_1_007.gif  Cours ton coté Obscur                                                      
Trail des 2 Buttes - Dimanche ?? avril 2021 - Ton but ? Les Buttes !
   

   
LE CLUB
COMPETITIONS

PROGRAMME ET SORTIES

AGENDA DES LOUPS
VISITES

   loups venus ici

   loup en ligne

 

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
8 Abonnés
RECHERCHE



Prévention Santé - La Maladie de Lyme
Le Trailer est particulièrement exposé. 
J'ai moi-même cette maladie depuis juillet 2010.
L'erreur que j'ai faite est de ne pas avoir consulté un médecin suite à l'apparition d'une rougeur cutanée.
Les symptôme qui suivirent furent de la fièvre, de violents maux de tête.
J'ai pensé que j'avais alors une forte grippe... Ce n'est que 4 semaines plus tard que j'ai consulté et son diagnostic fut 
cette maladie confirmée par un examen sanguin, Western Blot
Quelques mois plus tard, je rechute avec de violentes douleurs au niveau du dos... Et depuis, c'est le yoyo...


Voici quelques liens

www.associationlymesansfrontieres.com/

www.orpha.net/data/patho/Pub/fr/Lyme-FRfrPub12159.pdf

www.youtube.com/watch

youtu.be/2V5g17Optf0

Le professeur Christian Perronne oeuvre pour cette maladie
youtu.be/eWlOvjsKFSg

youtu.be/8qQ1Q1yCObQ


Quelques pistes pour la soigner
www.plantes-et-sante.fr/soigner/dejouer-la-maladie-de-lyme-avec-l-aromatherapie

QU'EST CE DONC CETTE MALADIE 


Explications par le Docteur Jean-Paul MARRE, Rhumatologue, CHU Pitié Salpêtrière, Paris

Qu’est-ce que la maladie de Lyme ?

La maladie de Lyme est la maladie bactérienne transmise par une morsure de tiques. Si elle n'est pas soignée, cette infection chronique peut diffuser de la peau à tout l’organisme et donner des complications graves de plusieurs organes. Il est facile de prévenir les complications car la maladie de Lyme se traite sans difficulté lorsqu'elle est détectée tôt.

 La bactérie de la maladie de Lyme est un spirochète qui est porté par de très nombreuses espèces d’animaux sauvages, comme les sangliers, les cervidés, les petits rongeurs, mais aussi le bétail. Différentes espèces de borréliose et de tiques sont concernées selon les pays. La maladie de Lyme est quasi exclusivement transmise à l’homme par la morsure d’une tique infectée. Cela se produit généralement du printemps à l’automne, lors de promenade en forêt ou dans les herbacées.
On ne peut donc pas avoir la maladie par contact direct avec un animal infecté, ni par contact avec une personne malade. Même si les animaux domestiques, en particulier les chiens, peuvent la contracter et peuvent introduire des tiques infectées dans les maisons, rien ne prouve qu'ils puissent transmettre l'infection directement aux humains.

 La maladie de Lyme se manifeste dans les trois à trente jours après la morsure de la tique par une plaque rouge, inflammatoire, apparaissant sur la peau autour du point de piqûre qui siège le plus souvent aux membres inférieurs. La plaque va s’étendre parallèlement à la guérison du centre ce qui va donner une espèce d’anneau en extension, appelé « érythème chronique migrant ». Cette plaque peut s’accompagner de fièvre, puis disparaître spontanément en quelques semaines.
En l’absence de traitement, la maladie peut causer, quelques semaines, mois ou années plus tard, des douleurs articulaires ou des arthrites et d’autres lésions cutanés, cardiaques ou neurologiques.
Ces atteintes infectieuses de différents organes et systèmes peuvent se manifester seules ou de manière associée, ce qui complique le diagnostic. D’autant, qu’à ce stade, le diagnostic est souvent difficile car il n’y a plus de trace de piqûre.

 Comment risque-t-on de contracter la maladie de Lyme ?

Le risque de se faire mordre par une tique augmente lorsque la température se réchauffe dans les bois au printemps et se poursuit jusqu'à l'automne. Les tiques peuvent cependant être actives l'hiver, si celui-ci est doux et qu'il tombe peu de neige. Toutefois, le risque de contracter la maladie de Lyme est à son maximum durant les mois de printemps et d'été.

 Les tiques ne naissent pas infectées, elle se contaminent en se nourrissant du sang des animaux sauvages infectés. Les tiques responsables de la maladie de Lyme sont observées le plus souvent dans les forêts et les zones envahies par la végétation herbacées entre les boisés et les espaces ouverts.

 Les tiques ne se déplacent pas loin d'elles-mêmes. Cependant, la propagation des populations de tiques par différents vecteurs (rongeurs, oiseaux migrateurs, animaux domestiques) fait qu'il est possible de se faire mordre en dehors des bois et des espaces naturels. Elles peuvent par exemple se coller aux oiseaux migrateurs et tomber loin de leur emplacement d'origine.

 Qui est le plus à risque?

Les personnes les plus exposées sont les professionnels travaillant en forêt (forestiers, bûcherons, gardes forestiers…), les campeurs, les chasseurs, les golfeurs, les pêcheurs, les ramasseurs de champignons, les randonneurs, les campeurs… et les promeneurs du dimanche.

Comment évolue une morsure de tique infectée ?

La maladie de Lyme est une infection le plus souvent chronique qui évolue sur plusieurs années ou décennies, avec des phases où l’infection est complètement latente.
L’évolution est très favorable lorsque la maladie est diagnostiquée et traitée précocement. En l’absence de traitement, l’évolution vers la phase secondaire n’est pas systématique, mais aggrave le pronostic.

Après l’infection aiguë, qui est surtout cutanée, l’infection non soignée peut passer par une phase dormante puis affecter la plupart des organes (articulations, cœur, ganglions et système nerveux), de manière aiguë et/ou chronique, avec des effets différents selon les organes et les patients (rôle non négligeable de l’immunité).
Des séquelles et rechutes sont possibles et il peut y avoir un chevauchement entre les phases. La maladie, au fil des « cycles infection-inflammation-cicatrisation », peut aboutir finalement à des cicatrices responsables de handicaps physiques et mentaux définitifs.

Quels sont les risques de la maladie de Lyme ?

On peut décrire les symptômes de la maladie de Lyme comme se produisant en 3 phase et la 3e phase est celle des séquelles de l’infection chronique et de la réaction immunitaire qui en résulte.
La première phase de la maladie de Lyme est celle de l’infection cutanée aiguë avec une éruption cutanée appelée « érythème chronique migrant » (ECM) que constatent près de 80 % des personnes infectées. Cette éruption cutanée peut apparaître dès le 3e jour après la morsure d'une tique, mais elle peut parfois ne pas apparaître avant un mois. 
La plaque rouge de la peau commence habituellement à l'emplacement de la morsure et prend souvent l'apparence d'une cible puisqu’elle s’étend tandis que le centre reste rouge et que la zone intermédiaire guérit. Parallèlement à cette plaque qui siège plutôt sur les membres inférieurs, les malades peuvent se plaindre d’une fatigue, de maux de tête, de frissons et de fièvre, de douleurs musculaires et articulaires. Il est aussi possible d’observer des ganglions lymphatiques gonflés.
Si la maladie de Lyme n’est pas traitée à ce stade, les signes peuvent néanmoins s’estomper spontanément et, pendant une période de latence clinique, l’infection va diffuser et activer le système immunitaire.
Après cette phase de latence, apparaît la deuxième phase de la maladie avec une faiblesse, une fatigue extrême, des douleurs et une raideur articulaires intenses, des maux de tête, une faiblesse musculaire, des paralysies et des engourdissements (« polyradiculite »), des éruptions cutanées et une irrégularité du rythme cardiaque. Non diagnostiquée et non traitée, la maladie peut néanmoins régresser avant de passer à la troisième phase.
A la troisième phase apparaissent des arthrites chroniques dites « séronégatives » (sans aucun des signes immunologiques d’une polyarthrite connue) et des signes neurologiques témoignant d’une méningo-encéphalite chronique : maux de tête, étourdissements, paralysie... Ce stade de la maladie correspond à des séquelles qui sont peut régressives et vont durer des années. Peu de décès sont néanmoins directement provoqués par la maladie de Lyme, sauf chez le foetus pendant la grossesse


www.sante.gouv.fr/maladie-de-lyme.html





 


Date de création : 15/08/2015 - 09:41
Dernière modification : 16/08/2017 - 20:37
Catégorie : Prévention Santé
Page lue 66 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Réaction n°1 

par Mariejo le 03/02/2016 - 06:51

bonjour,
Habitant Marines, point de départ du trail des 2 buttes,concernée par la pratique du trail et la maladie de Lyme!
Je viens d'effectuer une sérologie de Lyme confirmée par un double test, mais
cela a laissé mon médecin perplexe.
Je cherche donc à contacter un spécialiste mais je ne sais pas trop à qui m'adresser...Peut-être, auriez-vous un conseil...?

Votre article est le bienvenu car les trailers sont particulièrement exposés.
Les témoignages sont importants car cette maladie présente des symptômes différents d'une personne à l'autre. Mon père  a lui-même  été victime d'une méningite,paralysie faciale, perte de 8kg en une semaine et n'a été diagnostiqué Lyme qu' après 15 jours d'hospitalisation .

Merci de bien vouloir me donner votre avis
TRAIL DES 2 BUTTES
L'ENFER DES BUTTES
AGENDA DES LOUPS
ZONE MEMBRES

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 34 membres


Connectés :

( personne )

Haut